Retour

Une copropriété plus sereine grâce à ces 5 points !

15/11/2021

Vous préférez vivre reclus dans votre appartement plutôt que d’interagir avec vos voisins ? Ce n’est pas la meilleure manière d’appréhender la vie en collectivité. Lorsque vous êtes copropriétaire au sein d’un immeuble, vous êtes amené à partager des décisions – via l’assemblée générale de la copropriété – et surtout cohabiter dans un même lieu de vie. Socialiser et participer aux décisions vous évitera les mauvaises surprises. Mieux, cela pourrait même vous permettre de mieux vivre avec vos voisins et de vous y retrouver financièrement !

1. Maîtriser les coûts des charges communes

Lorsque vous faites l'acquisition d'un bien dans un immeuble, votre premier contact avec la copropriété se matérialise par les provisions sur charges, ces sommes à régler pour participer au bon fonctionnement de la «collectivité». S’investir dans la vie de l’immeuble permet à la fois de mieux comprendre la destination de ces montants, mais aussi de pouvoir mieux participer aux décisions votées en assemblée générale des copropriétaires afin d’éviter les dérives. 

2. Participer à l'assemblée générale des copropriétaires 

Ce second point est le prolongement du premier : l’investissement minimum dans la vie de l’immeuble pour tout copropriétaire est la participation à l’AG annuelle. Celle durant laquelle les copropriétaires sont invités à approuver les comptes de l’exercice écoulé et le budget prévisionnel, mais aussi les éventuels travaux d’amélioration ou de rénovation de l’immeuble.

Comme dans toute forme de démocratie, s’abstenir c’est laisser les autres choisir. Alors qu'en vous investissant dans la vie de l’immeuble, en consultant notamment l’ordre du jour et en participant à l'AG, vous pouvez agir de manière concrète sur les décisions prises.

Mieux encore : en entrant au conseil de copropriété, vous pouvez collaborer avec le syndic et ainsi effectuer un contrôle plus strict sur les comptes ou encore les devis soumis au vote. Vous avez accès aux documents relatifs à la gestion et l’administration de l’immeuble, vous remplissez une mission consultative auprès du syndic pour toutes les questions et notamment la mise en concurrence des marchés et contrats à partir d’un certain montant, et vous jouez un rôle d’assistance sur le choix des entreprises ou la réalisation des travaux.

3. Améliorer son cadre de vie

Votre logement vous ressemble. En tant que propriétaire, vous êtes libre d'aménager et de décorer votre intérieur comme bon vous semble. Vous pouvez notamment changer la couleur de vos murs ou faire tomber des cloisons. Toutefois, certains aménagements sont propres à la copropriété et dans ce cas, certaines règles et procédures sont à respecter. Cela concerne le type de chassis, l'aménagement des parties communes ou encore la toiture. Pour toutes ces questions, vous devez passer par l’assemblée générale des copropriétaires pour opérer la moindre modification.

Comment ?

En proposant un projet d'amélioration en amont de l’AG annuelle. Cette demande est à adresser au syndic, dans des délais suffisants pour permettre de le faire figurer à l’ordre du jour – c’est-à-dire au moins un mois avant la date de l’AG. Vous trouvez que la façade mériterait un rafraîchissement ? Vous rêvez d’un rooftop, d’un jardin partagé ou même d’une piscine collective ? Soumettez votre idée au vote des copropriétaires !

4. Créer des liens avec vos voisins

Au sein d'une copropriété, vous devez cohabiter avec vos voisins, qu'ils vivent dans votre résidence ou de celles alentour. La fête des voisins est le moment idéal pour sympathiser avec les habitants de votre quartier une fois par an. Cependant, vous pouvez aussi créer des liens tout au long de l’année pour rendre la cohabitation avec vos voisins plus agréable en rendant des petits services entre voisins comme par exemple : la garde d’enfants ou d’animaux, l'aide aux devoirs, le bricolage, ...

S’investir dans son immeuble en partant à la rencontre de ses voisins, c’est aussi le moyen de désamorcer les conflits de voisinage autour des nuisances sonores et olfactives ! L’aménagement des parties communes peut aussi aider à créer un lieu d’échange comme un potager.

5. Participer à valoriser son patrimoine immobilier

Posséder un appartement est une forme d’investissement, qu’il s’agisse de sa résidence secondaire ou principale ou d’un placement locatif. S’investir dans la vie de l’immeuble pour garantir un lieu agréable à vivre permet aussi de préserver l’attractivité de votre logement, en vue d’une revente ou d’une location. Une façade séduisante et des parties communes propres, c’est un atout qui peut optimiser le montant du loyer. Ces mêmes arguments peuvent éviter de faire de l’immeuble un point bloquant en vue d’une offre d’achat, ou un levier de négociation du prix à la baisse. Même lorsque vous n’êtes pas un occupant permanent du logement, vous avez donc tout intérêt à participer aux assemblées générales de la copropriété et garder un œil sur les projets qui concernent l’environnement du logement. 

Pas de copropriété sans l'OP 

Actif dans le secteur de l'immobilier depuis 145 ans, l'Office des propriétaires figure parmi les principaux acteurs du pays sur le marché du syndic d'immeubles.

Concrètement, voici ce que l'OP peut faire pour vous :

  • gestion journalière des parties communes
  • gestion des fonds de copropriété
  • convocation de l'AG et rédaction du procès-verbal
  •  ...

Bref, vous l'aurez compris, un bon syndic peut vous simplifier la vie !

Contactez-nous sans plus tarder !