Retour

Une copropriété plus sereine grâce à ces 5 points !

15/11/2021

La vie en copropriété, c’est aussi une vie en communauté et le devoir, mais aussi parfois le plaisir, de partager une partie de son quotidien avec ses voisins.

La plupart des grandes décisions se prennent en Assemblée Générale, mais il ne faut pas pour autant délaisser le relationnel au quotidien.
Alors, plutôt que de rester “dans votre coin”, ouvrez-vous vers vos voisins. Tout le monde y sera gagnant, aussi bien humainement que financièrement.

 Découvrez comment et pourquoi en 5 points clés.

1. Contrôler les coûts des charges communes

Toute l’année, en tant que copropriétaire, vous payez des charges de copropriétés. Parfois, il peut être complexe de comprendre comment est utilisé cet argent, votre argent.

En étant actif dans la vie de votre “copro”, vous comprenez comment votre syndic utilise les fonds. De plus, vous aurez pleinement conscience des décisions vraiment utiles et indispensables à prendre lors de la prochaine assemblée générale.

2. Être présent à l'assemblée générale des copropriétaires 

Suite logique du premier point évoqué, votre présence à l’assemblée générale annuelle est obligatoire afin que vous preniez part aux décisions qui auront forcément un impact sur votre vie au quotidien. Vous aurez également bien entendu un droit de vote pour approuver, ou non, les comptes de l’exercice précédent. 

Ne rejoignez pas le clan des personnes qui ne participent aux votes, mais qui se permettent ensuite d’émettre des critiques négatives sur les décisions prises.

Vous pouvez même en faire plus et intégrer le conseil de copropriété. En collaborant ainsi avec le syndic, vous pourrez encore plus contrôler les comptes et les devis soumis au vote. Vous pourrez aisément consulter tous les documents relatifs à la copropriété, tant au niveau de la gestion que de l’administration. Vous devenez ainsi un véritable consultant auprès de votre syndic, entre autre pour la mise en concurrence des marchés et contrats. Vous participez ainsi activement au choix des entreprises qui effectueront les travaux.

 

3. Prendre soin de son cadre de vie

Certes, votre logement vous appartient et libre à vous de l’aménager et le décorer à votre goût.
Si changer la couleur des murs ou abattre une cloison ne sont pas un problème, certains travaux nécessitent un accord de la copropriété et une procédure à respecter. 
Cela est le cas notamment pour les châssis, les parties communes ou bien encore la toiture.

Afin d’envisager une modification, aussi minime soit-elle, vous devez avoir l’accord de la copropriété. Décision prise en assemblée générale.

Aussi, au moins un mois avant l’AG annuelle, soumettez les travaux souhaités. N’hésitez pas également à soumettre tous les travaux qui pourraient rendre la vie en communauté plus agréable, comme l’aménagement d’un jardin partagé ou bien encore la rénovation de la façade. Toutes ces idées seront alors présentées lors de l’assemblée générale et débattues par l’ensemble des copropriétaires présents.

4. Tisser des liens avec vos voisins

Selon la taille de la copropriété, vous pouvez croiser vos voisins tous les jours sur votre palier, de temps en temps en prenant l’ascenseur ou de manière très ponctuelle en rentrant votre voiture au garage.
Vous pouvez les croiser aussi seulement 1 à 2 fois par an : lors de l’assemblée générale ou lors de la fête des voisins si elle a lieu dans votre résidence.

Pourquoi ne pas créer des liens toute l’année ? Une vie réussie en copropriété peut apporter tellement de choses positives à ces occupants.
Vous avez constaté que votre petit dernier et celui de votre voisine vont dans le même club de gym ? Proposez du co-voiturage. C’est mieux pour la planète, vos enfants vont peut-être devenir amis, et qui sait, les parents aussi ?
À la retraite, vous avez envie d’offrir de votre temps libre pour garder ponctuellement des enfants, pour aider au devoir ou pourquoi pour des petits travaux de bricolage ? Informez-en vos voisins !

Les opportunités de “se dépanner” entre voisins sont nombreuses. Et nul doute que, dans un tel contexte convivial, venir sonner à la porte de votre voisin pour être dépanné d’un œuf pour finir sa recette de gâteau au chocolat, ne sera pas un souci. Mais plutôt un prétexte pour discuter un petit peu.

Enfin, cela sera toujours plus facile, quand le dialogue est déjà instauré, de demander aux voisins du dessus de ne pas utiliser la perceuse le dimanche dès 7 h du matin.

5. Contribuer à valoriser son patrimoine immobilier

Que vous habitiez ou non dans ce logement dont vous êtes propriétaire, vous avez investi une certaine somme d’argent dans ce bien.

Être actif dans la vie de son immeuble, participer aux (bonnes) décisions à prendre pour que la résidence reste agréable et attractive, c’est s’assurer que son bien ne perd pas de la valeur.
Que vous ayez pour ambition de revendre ou de louer ce logement, les candidats à l’un ou l’autre de ces cas, regarderont l’état général de la copropriété avant de prendre toute décision. Dans le cas d’une revente, cela peut même un argument dans la négociation du prix. Dans le cas d’une location, si vous présentez un bien dans une résidence bien entretenue, avec des parties communes agréables, vous pourrez sans problème justifier d’un loyer un peu plus élevé.


Vous aurez donc compris que, pour votre portefeuille aussi, une belle copropriété, c’est important. Mais aussi que votre présence est plus que recommandée aux assemblées générales pour prendre part à toutes les décisions.

Pas de copropriété sans l'OP 

Actif dans le secteur de l'immobilier depuis 145 ans, l'Office des propriétaires figure parmi les principaux acteurs du pays sur le marché du syndic d'immeubles.

Concrètement, voici ce que l'OP peut faire pour vous :

  • gestion journalière des parties communes
  • gestion des fonds de copropriété
  • convocation de l'AG et rédaction du procès-verbal
  •  ...

Bref, vous l'aurez compris, un bon syndic peut vous simplifier la vie !

Contactez-nous sans plus tarder !