Retour

Pourquoi faire appel à un syndic ?

03/08/2020

Vous êtes nombreux à nous poser cette question, c’est pourquoi l’Office des Propriétaires a décidé de consacrer cet article aux avantages de solliciter un syndic pour la gestion des parties communes d’un immeuble.

Qu’est-ce qu’un syndic ?

Commençons par le commencement.

Un syndic est une personne physique ou morale qui assure la gestion et la représentation d’une co-propriété (un immeuble à appartements par exemple). Cette gestion concerne uniquement les parties communes d’un immeuble (ascenseur, toit, jardin, couloir, etc.).

Quelles sont ses missions ?

Le syndic a pour mission principale d’assurer la gestion quotidienne de l'immeuble et gérer les fonds de la copropriété. Les tâches du syndic sont multiples : convocation de l'assemblée générale, rédaction du procès-verbal lors des réunions de l’AG, exécution des décisions prises, etc.

Depuis le 1er septembre 2010, les compétences du syndic ont été étendues. Dorénavant, le syndic doit souscrire une assurance en responsabilité civile, donner accès aux copropriétaires à tous les documents relatifs à la copropriété, solliciter plusieurs devis pour certaines interventions, demander l’autorisation de l’AG avant de conclure un contrat avec des proches (afin d’éviter les conflits d’intérêts) tenir une comptabilité et préparer un budget provisionnel pour les dépenses courantes.

Comment choisir un syndic ?

Le syndic est élu par l’Assemblée Générale de l’immeuble. Sa désignation se fait à la majorité absolue (51% des voix) lors de l’assemblée générale des copropriétaires. La durée du mandat du syndic est de 3 ans, et peut être renouvelé.

Le syndic peut être un membre de l’immeuble (copropriétaire) mais également un professionnel. S’il s’agit d’un professionnel, il doit bénéficier d’un accès à la profession, soit de par son métier (expert-comptable, avocat, architecte…), soit en ayant obtenu l’agrégation IPI (Institut professionnel des agents immobiliers). De plus, si le syndic est un professionnel, un contrat écrit est obligatoire. Ce contrat a une validité d’un an et peut aller jusqu’à trois ans maximum. Passé ce délai, il doit ensuite être renouvelé en Assemblée générale.

Comment connaitre son syndic ?

Depuis le 1er avril 2018, toutes les assemblées de copropriétaires (ACP) ont l’obligation d’inscrire leur syndic auprès de la Banque Carrefour des Entreprises (BCE), base de données du SPF Finances regroupant les informations des entreprises du pays.

Pourquoi ?

Cette démarche a pour but d’officialiser et de professionnaliser le métier de syndic, mais également de le faire connaitre auprès des copropriétaires. Ainsi, les données du syndic pourront être consultées par :

  • les copropriétaires de l’immeuble : ils pourront trouver toutes les informations relatives à leur syndic.
  • les voisins : ils pourront contacter le syndic de l’immeuble pour dénoncer des nuisances sonores par exemple.
  • les sociétés de distribution (eau, gaz, électricité, etc.) et les fournisseurs : grâce aux données du syndic, le contact avec le gérant de l’immeuble est grandement facilité.

Enfin, les informations relatives au syndic contiennent entre autres les nom, prénom, et adresse du syndic, ainsi que la date du début de son mandat.

L’Office des Propriétaires, votre syndic depuis 150 ans !

Fort de son expérience, l’Office des Propriétaire est devenu un syndic de référence dans le paysage belge. Le groupe immobilier peut se charger de la gestion d’un immeuble, quelle que soit leur affectation : appartements, commerces ou bureaux.

Vous souhaitez davantage d’informations sur notre fonction de syndic ? N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire en ligne. Nous serons ravis de répondre à vos questions !