Retour

Pourquoi changer de syndic pour l’OP ?

28/09/2021

Si vous n’êtes plus convaincu par le travail de votre syndic, il est temps d’en changer. En effet, la gestion journalière des parties communes d’un immeuble ne s’improvise pas quand il s’agit de réaliser des entretiens, d’effectuer des réparations ou encore de procéder à une juste répartition des charges financières.

L'OP peut prendre en main l’ensemble de ces tâches. Il a une expertise confirmée dans le domaine du syndic d’immeubles, quelle que soit leur affectation : appartements, bureaux, commerces.


Comment changer de syndic?


Pour changer de syndic, trois options s’offrent à vous.

Tout d’abord, vous pouvez le faire lors de l’AG ordinaire annuelle. Il faudra alors respecter le principe de la majorité absolue. C’est-à-dire que pour que le vote soit valide, il devra rassembler la moitié des voix plus une. Attention, cette AG doit être valablement constituée. Cela signifie qu’il faut respecter le principe du double quorum: la moitié des propriétaires et des quotités sont présents.

Ensuite, ce changement peut s’effectuer lors d’une AG extraordinaire. Dans ce cas, l’ordre du jour sera la révocation du syndic de copropriété. Ici, il faudra réunir au moins 20% des quotités.

Enfin, il est possible de saisir le juge de paix en cas de manquements graves constatés. Dans cette situation, le juge révoquera le syndic de manière immédiate et en nommera un nouveau.

Lors de la révocation en AG, un procès-verbal est signé par le président de séance, qui en garde une copie. Il en donnera alors une au nouveau syndic afin qu’il puisse reprendre le mandat de l’ancien.
Celui-ci peut être élu directement lors de l’AG de révocation du syndic en cours.


Quelques règles à respecter

Attention, cette décision ne peut être prise dans des circonstances préjudiciables au syndic. Il ne faut pas porter atteinte à son honneur ni à sa réputation. Si c’était le cas, il faudrait lui verser des indemnités pour réparer le préjudice.

Dans la même idée, vous devez lui donner un motif légitime de manquement à son rôle. Les copropriétaires devront donc justifier la mauvaise gestion de la copropriété par le syndic en place. Cette étape n’est pas obligatoire mais il est conseillé de la respecter. En effet, si aucun motif n’est donné, le syndic peut demander des dommages et intérêts pour révocation abusive. De plus, si vous changez de syndic avant la fin de son mandat, il va falloir lui verser des indemnités.

Si votre syndic ne répond pas à ses obligations, vous pouvez mettre fin à son mandat avant son terme.

Voici quelques exemples de manquement de la part du syndic:

  • Il gère mal ou pas du tout l’immeuble : le syndic est responsable, par exemple, du recouvrement des charges ou de l’entretien courant de l’immeuble. Si vous constatez que ce travail n’est jamais exécuté, c’est un manquement.
  • Il ne rédige pas de procès-verbal après une assemblée générale (AG) : lorsque la demande lui en est faite, le syndic doit délivrer des copies ou extraits certifiés des procès-verbaux des AG. Or, s’il ne rédige pas les procès-verbaux, il sera dans l’incapacité de satisfaire cette requête.
  • Il ne règle pas les factures auprès des fournisseurs : c’est le syndic qui a la charge du paiement des dépenses courantes. Si celles-ci ne sont pas réglées, cela risque d’affecter tout l’immeuble.


Il existe évidemment d’autres causes pour mettre fin au mandat du syndic. Celui-ci a beaucoup de fonctions administratives, financières et comptables. Ce sont autant de possibilités de ne pas remplir ses obligations correctement.

Quelle que soit la raison évoquée par les copropriétaires, elle doit toujours être avérée. En effet, on ne révoque pas son syndic suite à une erreur momentanée, basée sur une mésentente temporaire ou un malentendu. Cette décision doit être fondée sur des faits concrets, à long terme.

Choisissez l'OP 

L’OP gère des copropriétés et accompagne les copropriétaires dans la gestion des immeubles depuis plus de 145 ans.
Les clients du groupe peuvent compter sur la longue expérience de l’OP pour la gestion de travaux (fournisseurs, corps de métier, etc.) ou, en amont, pour trouver les meilleures sources de financement de ces travaux. Les copropriétaires utilisent également les compétences de l’OP pour les immeubles neufs.

L’OP applique une politique de la transparence totale vis-à-vis des copropriétaires qui disposent, sur le site internet, d’un accès à toutes les informations, y compris comptables, liées à la gestion de leurs biens.

Si vous êtes copropriétaire et voulez des conseils, remplissez ce formulaire de contact; nous nous ferons un plaisir de vous aider.