Retour

Vendre au-dessus de l'estimation conseillée - les conséquences

28/12/2020

Certains vendeurs sont tentés de fixer un prix de vente plus élevé que la valeur marchande. Néanmoins, est-ce vraiment une bonne idée ? Quelles sont les conséquences que vous devez prendre en considération ? Vendre plus cher que le prix du marché, entre tentation et illusions. Éléments de réponse dans ce nouvel article.

Valeur émotionnelle et valeur marchande

La plupart des vendeurs particuliers surestiment la valeur de leur logement et c’est tout à fait compréhensible. En effet, bien souvent, ils y ont habité durant de nombreuses années, voire toute leur vie, ce qui crée un lien émotionnel puissant. Cependant, ce que recherchent les acheteurs potentiels c’est avant tout un logement estimé au juste prix. Vous l’aurez compris, la valeur émotionnelle ne correspond pas à la valeur marchande.

Comment déterminer la valeur marchande d’un bien ?

Déterminer le prix de vente d’une habitation est une étape importante du processus de vente, peut-être même la plus importante. En effet, c’est le prix de vente qui va déterminer si vous attirez les bons acheteurs et la facilité avec laquelle votre propriété sera vendue. D’un autre côté, vous ne voulez pas vendre votre habitation à un prix trop bas. En d’autres termes, vous feriez mieux de fixer un prix raisonnable dès le départ.

La valeur marchande d’un bien est son prix estimé sur base de critères et de facteurs précis tels que :

  • Situation géographique
  • Matériaux utilisés
  • Surface totale du bien
  • Nombre de pièces
  • État général du bien
  • Orientation et ensoleillement
  • Date de construction de l’immeuble
  • Architecture

Pour calculer la valeur marchande de votre bien, deux solutions s’offrent à vous :

  1. Faire appel à un expert ou à un agent immobilier : l’estimation de la valeur de votre habitation est calculée en fonction des prix de vente de biens similaires dans les environs. C’est ce qu’on appelle plus communément l’estimation par comparaison. Cette solution vous assure ainsi une évaluation objective. L’expert ou l’agent, totalement impartial, vous donnera un prix correspondant à la valeur réelle du bien.
    Le coût ? Si vous faites appel à un expert, il faudra compter quelques centaines d’euros. Dans le cas où vous contacter une agence, l’estimation fait en général partie du « package » des services qu’elle propose pour vendre votre bien.

 

  1. Estimer le prix en quelques clics : une multitude de sites mettent à votre disposition des outils gratuits d’estimation en ligne. Toutefois, attention ! Ce système reste très approximatif. Ces logiciels ne vont généralement pas loin dans l’analyse ou ne prennent pas en compte suffisamment de données que pour remettre un prix exact.

Nous vous conseillons de confier l’estimation de la valeur de votre maison ou appartement à un expert indépendant ou à un agent immobilier. Ces professionnels de l’immobilier connaissent les prix de vente de biens similaires dans les environs et sont donc bien placés pour évaluer objectivement la valeur de votre habitation.

Prix de vente trop élevé ? Pensez au conséquences !

Le prix de vente estimé de votre bien ne vous satisfait pas ? Libre à vous de vendre votre bien à un prix plus élevé que l’estimation réalisée par un professionnel. Après tout, une estimation vous est rendue à titre informatif et non à titre obligatoire. Néanmoins, si vous faites le choix de vendre votre bien à un prix plus haut que celui du marché, gare aux conséquences ! En voici un aperçu :

1. Moins d’impact auprès des candidats acheteurs

En optant pour un prix de vente plus élevé, votre habitation figure désormais auprès de biens d’une autre gamme, plus élevée donc. Quant à la cible, elle est tout à fait différente. Qui dit prix élevé dit cible pointilleuse. Habitués à des standards élevés pour un prix similaire, les candidats acheteurs risquent de passer à côté de votre bien, noyé au milieu de l’offre proposée.

2. Temps de vente plus long

Votre objectif ? Vendre votre bien et vite. Lors de la mise en vente, sachez que les premières semaines sont cruciales, car l’annonce de votre bien figurera au sommet dans les résultats de recherche. Mais, au fur et à mesure des jours, des semaines voire des mois, de nouvelles ventes feront leur apparition, parmi lesquelles des habitations neuves et plus haut-de-gamme que la vôtre. Par conséquent, votre bien pourrait passer inaperçu face à ce flot de nouveautés. Par conséquent, plus votre logement prend du temps à se vendre, plus votre position dans la négociation s’affaiblit et donc plus la période de mise en vente sur le marché sera longue.

3. Revue à la baisse

Si votre logement est en vente depuis trop longtemps, il vous reste toutefois une option : voir votre prix de vente à la baisse. Cependant, veillez à ne pas tomber dans l’extrême : une habitation à prix moindre est synonyme de défauts dans la conscience collective. C’est pourquoi nous vous conseillons de tenir compte de l’estimation qui vous a été faite par un professionnel et de vous aligner à celle-ci, voire de baisser le prix d’un chouia.

Conclusion

Bien vendre votre habitation commence donc par déterminer un prix de vente correct. Nous vous proposons une estimation de votre bien sur la base de ses caractéristiques, du marché avoisinant et de nombreuses autres données publiques. N’hésitez pas à nous contacter pour davantage d’informations via notre formulaire de contact en ligne.