Retour

Vendre votre maison : checklist des points à vérifier

16/11/2020

Vendre un bien immobilier requiert une bonne dose d’organisation. Pour vous aider à ne rien oublier, l’OP vous présente la checklist à mettre dans les mains de tout vendeur !

Estimation du prix de vente et stratégie de commercialisation 

L’estimation de votre prix de vente constitue la première étape de votre projet de vente. Un logement représente une forte valeur sentimentale aux yeux de ses propriétaires. Malgré cette dépendance affective, il est recommandé de faire preuve d’objectivité lors de l’estimation d’un bien immobilier. Certes, plus simple à dire qu’à faire, mais les professionnels de l’immobilier disposent d’informations, de connaissances, d’un savoir-faire et surtout de l’expérience dans ce secteur. Par conséquent, nous vous conseillons de faire appel à un expert immobilier pour cette première étape. En effet, lui seul pourra tenir compte de toutes les caractéristiques de votre bien, celles qui augmentent ou dévaluent votre prix de vente. 

Si vous décidez de faire cavalier seul, veillez à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre ! En effet, l’erreur la plus fréquente est de surestimer son bien (on trouve toujours que sa maison est plus belle que celle de son voisin) et de gonfler son prix en se disant que l’acheteur va le négocier par la suite. Par conséquent il vaut mieux proposer le juste prix, ce qui n’est pas évident non plus, on vous l’accorde. Enfin, sachez que de nombreux facteurs entrent en ligne de compte comme la situation géographique, l’environnement direct du bien, son agencement, etc. Un regard entraîné constitue toujours un plus. 

Saviez-vous que l’OP propose un service d’estimation immobilière ? Un de nos experts se rend chez vous afin d'établir un diagnostic. 

Stratégie de commercialisation 

Une fois l’estimation de votre bien réalisée, vous allez choisir votre stratégie de commercialisation. Vendre entre particuliers ou confier la vente de votre bien à une agence immobilière ? 

Chez l’OP, nous pensons que chacun a son métier. En effet, dans le cas présent, vendre (ou louer) un bien n’est pas à la portée de tout le monde. Il existe de vraies techniques commerciales qui se cachent derrière, ainsi que diverses ressources (expérience, secrétariat, réseau, connaissance du terrain...). À l'OP, nous assurons également le suivi au niveau administratif, un volet pas forcément simple. Toutefois, le plus important est peut-être notre rapport aux biens immobiliers que nous vendons. En outre, sachez que chaque nouvelle vente constitue une mission que nous prenons au sérieux, c’est pourquoi nous déployons toute notre énergie pour atteindre notre objectif…et le vôtre. Nous vous accompagnons du début à la fin de votre projet immobilier. Enfin, notre rôle consiste également à vous rassurer, vous encadrer et gérer le stress, souvent important lors de l’achat ou de la vente d’un bien. 

Collecte de tous les documents nécessaires 

Lors de la mise en vente de votre bien, vous devrez présenter au notaire toute une série de documents à caractère obligatoire. En effet, les obligations du vendeur renforcent la sécurité juridique de l’acte, permettant à l’acheteur de s’engager en toute connaissance de cause et ainsi éviter les mauvaises surprises. Toutefois, n’hésitez pas à prendre les devants et contactez votre notaire dès que vous avez l’intention de vendre votre bien afin qu’il puisse vous informer et vous conseiller au mieux. 

Liste des documents à prévoir : 

Titre de propriété 

Il s’agit de l’acte notarié d’achat du bien (sa carte d’identité si vous préférez) qui vous a été remis par votre notaire lors de l’acquisition de votre bien.

Documents relatifs au bail

Si l’immeuble que vous vendez est loué, vous devez transmettre au futur acquéreur toutes les informations quant à la situation locative de votre bien : le contrat de bail (= le contrat de location), l’état des lieux, les renseignements quant à la garantie locative (attestation de dépôt), le montant du loyer payé, le montant des charges, etc.

Dossier d’intervention ultérieure (DIU)

Ce document reprend l’ensemble des travaux entrepris et réalisés dans votre bien depuis le 1er mai 2001. Le dossier comprend entre autres les devis, plans, cahier des charges photos, factures, etc. 

Certificat énergétique (PEB) 

Vous avez l’obligation d’afficher le certificat PEB dans l'annonce de la mise en vente de votre bien et de communiquer ce certificat PEB au futur acquéreur avantla signature du compromis. La demande de certificat PEB doit être introduite auprès d’un certificateur agréé. La durée de vie d’un certificat PEB est en principe de 10 ans. Si vous en possédez déjà un qui a moins de 10 ans, vous pourrez le réutiliser. Si votre certificat a plus de 10 ans, vous devrez le renouveler. 

Certificat de contrôle électrique 

Vous devez communiquer un procès-verbal de contrôle de l’installation électrique de votre bien. Le contrôle doit être réalisé par un organisme de contrôle agréé et permet à l’acheteur de connaître l’état de l’installation électrique. Deux cas de figure possibles : 

 

  1. L’électricité n’est pas conforme aux exigences légales : dans ce cas, l’acheteur dispose d’un délai de 18 mois pour la remettre en ordre à dater de la signature de l’acte authentique.
  2. L’électricité est conforme : le procès-verbal de contrôle a une durée de validité de 25 ans. 

 

Données relatives à la copropriété 

Si votre bien fait partie d’une copropriété, vous êtes tenus de vous fournir toute une série de renseignements à l’acheteur tels que l’acte de base, le règlement de copropriété, les procès-verbaux des assemblées générales, etc. 

Renseignements urbanistiques 

Vous devez mentionner, dans l'annonce de la mise en vente de votre bien, au minimum la destination urbanistique la plus récente du bien ainsi que les renseignements sur les permis et certificats d’urbanisme. Ces renseignements sont obtenus auprès de votre commune, qui est tenu de vous les communiquer dans un délai de 30 jours.

Attestation relative au sol 

Une attestation de non-pollution du sol est obligatoire et doit être remise à l'acheteur avant la signature du compromis. Pour la Région de Bruxelles-Capitale, vous devez formuler votre demande d’attestation auprès de l’IBGE. 

 

Enfin n’oubliez pas les documents attestant de votre état civil comme votre carte d’identité, votre extrait d’acte de naissance… et votre titre de propriété. Vous devrez les apporter lorsque vous vous rendrez chez le notaire. 

Préparation du bien en vue des visites 

Cela semble évident, et pourtant ! 

Avant le début des visites, nous vous conseillons de désencombrer un maximum votre bien. En effet, il est difficile de se projeter dans des pièces dont les moindres recoins sont occupés. Par conséquent, allégez les pièces de votre bien pour permettre aux visiteurs de mieux se projeter, mais surtout pour mettre en valeur leurs volumes et révéler tout leur potentiel.

Une ampoule défectueuse, un robinet qui coule, des fils électriques (trop) apparents ? Ces petits détails peuvent donner une image négative et « effrayer » les candidats acheteurs. Ne laissez donc pas ces petites réparations réduire vos chances de vente et prenez les devants afin que tout soit parfait au moment des visites. 

Enfin, n’oubliez pas de ranger et nettoyer votre bien en profondeur. 

 

Vous souhaitez vendre votre bien avec l’OP ? N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire en ligne pour de plus amples informations.